Lifestyle

Au Mardi gras l’hiver s’en va

By  | 

Au Mardi Gras l’hiver s’en va

Cette année Mardi gras tombe le 28 février mais connaissez vous son origine ?

D’origine païenne devenue religieuse, Mardi Gras est une période festive qui souligne la fin de » la semaine des sept jours gras ».  C’est aussi une tradition populaire où l’on mange des crêpes, des beignets, des bugnes ou des gaufres puisqu’il convient de se débarrasser des réserves d’oeufs et de beurre avant le mercredi des Cendres, début du Carème.

gaufre au sucre

Au Mardi gras l’hiver s’en va

L’esprit de jeûne et d’abstinence qui s’annonce attendra donc encore un peu en faveur de la fête, de la joie et du déguisement. Les garçons à vos capes de Zorro,  les filles à vos robes de princesse, le temps du carnaval est arrivé même si officiellement la période du calendrier religieux appelée «Carnaval» commence le jour de l’Épiphanie pour se terminer le mercredi des Cendres. Mais aujourd’hui, c’est surtout autour du Mardi gras qu’on le fête dans le monde.

Le mot carnaval dérivé du latin médiéval carnelevare signifie enlever, retirer la chair c’est à dire concrètement supprimer de la table durant toute la période du carême, la viande, ou autrement dit le gras (source Wikipédia).

Moyennant quoi, pendant cette période, les règles de vie normale sont suspendues, chacun mange ce qu’il veut, se déguise, descend dans la rue pour chanter et s’amuser.

C’est le cas lors du carnaval annuel, véritable institution dans certaines villes, de Rio, Venise, Québec ou Dunkerque qui durent parfois plusieurs jours voire plusieurs semaines.

Même si cette pratique à disparu de certaines contrées,en France, la coutume de déguiser les enfants perdure et il n’est pas rare de voir un défilé de petits Pierrot, indiens, Minnie ou Cendrillon déambuler dans les villes .

Paul Cézanne, Mardi-gras

Paul Cézanne, Mardi-gras

Au Mardi gras l’hiver s’en va

En ce qui concerne les pays du Commonwealth, la coutume du Mardi gras n’est pas si différente:

Appelé « Pancake tuesday « ou « Shrove tuesday  » ce mardi marque la veille du Carême (41 jours avant Pâques) et était l’occasion autrefois pour les Chrétiens de faire leur confession, leur repentir (les »shrift ») avant d’aller manger toute la nourriture interdite pendant le Carême, transformant oeufs, beurre et autres graisses en pancakes. Si les anglais ne se déguisent pas en cette période, ils ont imaginé une coutume toute aussi fantaisiste: la « pancake race » ou course de crêpes .

pancake

Au Mardi gras l’hiver s’en va

Son origine remonte à 1440 à Olney dans le Buckinghamshire, où une femme entendant les cloches sonner pour appeler les paroissiens à se confesser, alors qu’elle faisait des crêpes, courut hors de sa maison vers l’église, la poêle toujours à la main !

Depuis, les britanniques organisent tous les ans des pancakes races dont le but est de courir le plus vite possible en faisant sauter la crêpe dans une poêle. Une des courses les plus surprenantes se déroulant à Londres est certainement la Parliamentary Pancake Race qui a lieu au pied du Parlement et dont les acteurs ne sont autres que les députés coiffés de toques de pâtissiers et armés de poêles afin de s’opposer à des journalistes politiques.

pancakes Kate

Je vous laisse avec le proverbe du jour : « A Mardi gras qui n’a pas de viande tue son coq, qui n’a pas de coq tue sa femme » A méditer …

2 Comments

  1. Nath crockett

    26 février 2017 at 14 h 10 min

    Merci Cathy de cet article vraiment intéressant !!

    • kath-n-ko

      26 février 2017 at 14 h 26 min

      Merci ma cocotte, à très vite j’espère , je t’embrasse

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *