Articles à la Une

Vivre autrement

By  | 

Vivre autrement

Les plages souillées, les océans pollués, les parcs dégradés, les forets dévastées me contrarient, voire me gâchent la vie. Loin d’être une pasionaria de la cause écologique, il me semble pourtant, que certains actes civiques comme ramasser les crottes de son chien, les papiers par terre ou les restes du pique-nique sur la plage, sont indispensables à notre vie en communauté.

Les spécimen les plus dangereux de la Méditerranée

Vivre autrement

Il n’est pas question ici de faire de l’angélisme, mais simplement de mettre les pendules a l’heure.

Notre planète est vulnérable et il faudrait que chacun y mette du sien pour la préserver, a l’instar de femmes célèbres comme la navigatrice Maud Fontenoy, qui contribuent a rendre le monde meilleur.

Prendre conscience, éduquer, agir sont les fondamentaux de l’association Maud Fontenay Fondation qui a pour vocation de préserver les océans et le littoral en créant un programme d’éducation à l’environnement dans le milieu scolaire français.

archipel suédois

Vivre autrement

Je ne fabrique pas encore ma lessive, ni ne mange des graines toute la journée mais j’évite dorénavant de prendre des bains, de laisser l’eau couler pour rien ou de gâcher la nourriture.

Faire le tri sélectif, jeter mes piles et mes ampoules dans les bacs prévus a cet effet me donne l’impression de participer (bien modestement) au respect de l’environnement.

Je pourrais aussi adopter une poule, elle mangerait tous mes déchets alimentaires et cerise sur le gâteau pondrait les oeufs de mon petit déjeuner.

Rien de farfelu dans cette solution qui est de plus en plus utilisée dans l’hexagone par les municipalités afin de réduire la collecte des déchets comme Eco-organisme pour le tri et le recyclage des emballages.

poule-pondeuse-fermiere-rousse-elevage-vente

Vivre autrement

Apprendre à nos enfants à respecter la nature et à découvrir ce qu’elle nous donne est essentiel. Une étude menée par l’association Santé Environnement France auprès d’écoliers âgés de 8 à 12 ans et publiée il y a quelques temps dans Le Parisien, fait froid dans le dos.En effet, on découvre que 87% des enfants ignorent a quoi ressemble une betterave, 33% un poireau, 31 % un artichaut, une courgette ou une figue. Quant a l’abricot seul 20% savent le reconnaitre!

panier de légumes

Vivre autrement

Evidemment il n’est pas toujours facile de s’y retrouver entre le manger bio, les diktats écolo et le politiquement correct, une laitue ayant parcourue 5000 kms pour atterrir dans votre panier est surement moins écologique que la salade traditionnelle du marché du coin.

Pourtant pour manger sainement, pas besoin de dépenser des cents et des milles, il suffit d’écouter les saisons, de faire preuve de bon sens et de suivre ces quelques pistes:

Faire pousser des légumes sur le balcon ou dans le jardin (les tomates cerise sont faciles a cultiver et les récolter amuse toute la famille).

Louer un jardin ouvrier appelé maintenant jardin familial et collectif.

Faire appel à la générosité de tonton Jean ou de cousin Marcel qui se fera un plaisir de vous donner ses premières courgettes ou ses derniers topinambours.

Chercher des adresses de vente directe du producteur au consommateur sur le net (très à la mode en ce moment, je sais) comme par exemple  producteurs de ma région, La ruche qui dit oui ..etc. La traçabilité et la qualité seront au rendez vous !

coupe de tomates

Que ce premier dimanche de printemps soit plein d’énergie, de tonus et de sourire !!

2 Comments

  1. Slow Down

    26 mars 2017 at 20 h 45 min

    Je suis comme toi, effarée par le gaspillage et la pollution, les incivilités aussi.
    Même à notre toute petite échelle, il faut agir!

    • kath-n-ko

      27 mars 2017 at 11 h 02 min

      Je suis bien d’accord, a commencer déjà avec les enfants, ma fille quand elle était toute petite mettait ses papiers du gouter dans sa poche ou dans son cartable quand elle n’avait pas de corbeille proche à l’école

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *