Billet d'humeur

Mes résolutions pour 2017

By  | 

Mes résolutions pour 2017

Comme je l’ai déjà dit la semaine dernière, nous voila repartis pour une nouvelle année pleine d’espoirs, de projets et comme d’habitude en ce début janvier, pleine de bonnes résolutions .

C’est sûr,  2017 nous verra arrêter de fumer, de manger des fraises Haribo par kilos, nous verra courir 10 kms tous les matins, faire une cure de jus de carotte et de passer moins de temps devant l’ordi. On s’est promis d’aller au théâtre et au ciné toutes les semaines, de lire tous les livres en retard sur la table de nuit. Dont acte ..

Mes résolutions pour 2017

Pour commencer  j’ai dévoré quelques livres que j’avais achetés en 2016 et dont je devais vous parler depuis plusieurs semaines:

Le premier est écrit par Gael Faye, jeune auteur franco-rwandais aux multiples talents. Dans Petit pays,  il nous transporte à Bujumbura au Burundi dans les années 1990. On y rencontre Gabriel, petit garçon insouciant et heureux avec ses copains, dans le cocon familial de son quartier d’expatriés qui, comme l’auteur a une maman rwandaise et un papa français. La légèreté de cette vie va basculer dans le chaos tout d’abord du divorce de ses parents puis dans l’enfer de la guerre de ses deux pays d’adoption que sont le Burundi et le Rwanda. « J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d’être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants. »

Prix Goncourt des lycéens, ce livre est publié chez Grasset

gael_faye_petit_pays

Dans un tout autre genre, j’ai beaucoup aimé le dernier roman d’Adélaide de Clermont Tonnerre, Le dernier des nôtres  qui nous transporte des années 1935/40 en Europe aux années 1960 à New-York. Werner Zilch, jeune loup au charme inoxydable, nait en 1945 dans les bombardements de Dresde, dernier d’une grande famille influente allemande. Adopté par une famille américaine, on le retrouve 20 ans plus tard à Manhattan, totalement ignorant de ses origines. Il va tomber en amour de Rebecca, fille d’un des hommes les plus riches des Etats-Unis, et se retrouver dans la spirale infernale de la recherche de la vérité .

C’est une saga passionnante, impossible à lâcher, lauréat du Grand Prix du roman de l’Académie française.

Adelaide-de-clermont-tonnerre-Un-texte-Un-jour

Enfin, j’ai lu comme on picore une friandise le livre de Loic Prigent , le journaliste et documentariste de mode. Son ouvrage s’intitule J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste et revient sur les tweets qui ont fait sa renommée. Ces sortes de brèves de comptoir (en plus chics et plus allumées) font régulièrement la joie  de 202 000 followers et sont aujourd’hui concentrées dans un recueil. En voici quelques pépites:

« Elle est belle mais il faudrait lui enlever le front » « Je ne pourrais pas m’investir avec un mec qui porte des tee-shirts à col V. »

« Je sais qu’il y a des gens qui meurent dans le monde, mais réglons un problème à la fois et commençons par tes cheveux. »

 » Tu peux me passer un chewing-gum ? J’ai une haleine automne-hiver 1992. » » Tu fais ce que tu veux. C’est juste que Jackie Kennedy aurait pas fait ça. »  » Ton bébé est splendide. ll a la peau de Nicole Kidman.  »

« On était jeunes, on roulait en 205 et on pensait qu’avec un nouveau nez tous nos problèmes seraient résolus. »

 » C’est qui la styliste ? Une vieille copine aveugle ?  »  » Je suis une Libanaise coincée dans un corps de Breton.  »

« Elle est gênante comme du turquoise à un mariage. »  » T’es sexy ce matin, on dirait l’Abbé Pierre jeune.  »

 » J’étais à la fête Givenchy il y avait que des mecs qui existent pas.  »  » Elle est gentille comme un tailleur Chanel gratuit »

« Merci so much ! »

Parfait pour un dimanche frisquet et brumeux !!

Twitter-la-Fashion-Week-sans-langue-de-bois-de-Loic-Prigent

Mes résolutions pour 2017

A propos de bonnes résolutions, je vous laisse avec l’émouvante chronique d’Edouard Baer sur radio Nova à l’occasion de ses voeux de nouvelle année  il y a quelques jours.

2056899_edouard-baer-le-dandy-sur-un-fil-web-tete-0211690354602_1000x300

 

 

 

 

 

2 Comments

  1. marie

    15 janvier 2017 at 17 h 27 min

    Salut, avant de commenter ton article, je voudrais te souhaiter une excellente année 2017 et je te souhaite de réussir et d’aboutir tous tes voeux!

    J’ai adoré la chronique de Edouard Baer.. superbe découverte !!!!
    Merci ,

    Sinon pour ma part, je ne prends jamais vraiment de résolution… Mais cette année, notre objectif commun avec mon copain, c’est de produire de moins en moins de déchets, fabriquer nos propres produits quand on le peut, et manger moins de viande.

    http://blog.la-pigiste.com/

    • kath-n-ko

      15 janvier 2017 at 21 h 17 min

      merci pour ton commentaire Marie,j’adore E Baer,je te souhaite une excellente année également. Pour moi le recyclage et le home made sont très important à la maison aussi, pour ce qui est de manger moins de viande c’est encore un peu compliqué mais on y pense aussi.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *