Littérature

Mes livres de novembre

By  | 

C’est décidé maintenant, j’aurai un lumbago a chaque fois que je devrai publier mes livres du mois, c’es vrai, c’est tellement plus pratique, impossible de faire quoi que ce soit d’autre que lire, lire,lire …

Trêve de plaisanterie, cette fois le mal de dos n’a pas duré  et je ne suis donc pas restée coincée aussi longtemps que prévu.

Il n’empêche que j’ai des livres sur la planche et qu’à l’avenir j’essaierai de sélectionner un roman moins long que celui dont je vais parler aujourd’hui car lire au pas de course n’est pas ce qu’on a fait de mieux !

IMG_0665

Philipp Meyer, auteur américain, est lauréat du Los Angeles Times Book pour son premier roman Un arrière-goût de rouille mais aussi finaliste du prestigieux prix Pulitzer 2014 pour son nouveau livre Le fils :Une saga texane qui  retrace trois générations de la famille Mac Cullough et  écorne largement le Rêve Américain, de la conquête de l’Ouest à la prospection pétrolière,où les droits de l’homme au pays des cowboys sont particulièrement malmenés.

-Eli, patriarche, surnommé Le Colonel pour sa bravoure lors de la guerre de Sécéssion, est enlevé et séquestré par les comanches à l’age de 11 ans. Enfin revenu parmi les siens, il construit un empire à coup de vols, de meurtres et de corruption.

-Son fils, Peter, intellectuel, loyal mais faible, un brin lâche, ravagé par l’ambition démesuré de son père,va vivre un peu tardivement une romance sur fond de révolution mexicaine en dépit des diktats familiaux.

-Et enfin Jeanne-Anne, petite fille de Peter, héritière, mal dans son identité de femme dans un monde d’hommes, en quête récurrente de pouvoir et d’argent, devenue une vieille dame cynique agonise seule dans son ranch .

Une oeuvre gigantesque de 688 pages violente, passionnée , magnifiquement renseignée mais si  difficile à résumer. A lire tranquillement pour ne pas se laisser happer par le rythme effréné  des chevaux, et de leurs cavaliers qu’ils soient comanches, mexicains ou américains.

 

9782226259769m

 

Dans un tout autre registre, Frédérique Beigbeder, l’heureux directeur de la rédaction du magazine Lui  auteur de 99 francs, de l’amour dure 3 ans, etc…imagine pour son nouveau roman  Oona & Salinger, une idylle passionnée  entre Oona (la fille du dramaturge américain Eugène O’Neil et future madame Chaplin), et J.D. Salinger, écrivain en devenir sur fond de seconde guerre mondiale. Comme c’est du Beigbeder il ne peut s’empêcher de parler de lui en rappelant que « Salinger, comme moi aimait les filles beaucoup plus jeunes »( sa nouvelle femme ayant 25 ans de moins que lui). Très bien documentée, slalomant entre fiction et réalité,cette chronique à la fois littéraire, people et historique agace et attendrit,  intrigue et passionne.

9782246777014-X_0

Pour terminer, un polar sorti cette semaine : A toute épreuve d’Harlan Coben. Mickey Bolitar est de retour et mène l’enquête pour comprendre la disparition de l’amoureux virtuel d’Emma, une de ses amies. Enquête périlleuse et qui se complique quand 2 stars de l’équipe de basket du lycée disparaissent également. L’auteur de Ne le dis à personne signe là la fin du triptyque qui met en scène le neveu de son héros, Myron Bolitar.

100399402

Que votre dimanche soit chevaleresque, romanesque et rocambolesque !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *